Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

À la une

[Dans le rétro] Présidentielle, législatives : 2012, une année rose encore à Toulouse

François Simon et Jean-Luc Moudenc s'affrontent sur la 3e circonscription / Illustration Carré d'Info

Jusqu’au 20 août Carré d’Info lève le pied. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétro de cette première moitié d’année et de revenir sur des sujets marquants qui seront à suivre à la rentrée. Quatrième volet aujourd’hui : la séquence électorale 2012 avec le Congrès du Parti Socialiste en octobre à Toulouse.

 

Présidentielle : des résultats sans surprise

Avant les résultats, il y a la campagne et les meetings. Si les résultats des urnes toulousaines étaient quasiment connus d’avance, la ville a accueilli deux grands meetings durant la campagne présidentielle. Jean-Luc Mélenchon, candidat vedette de 2012, a tenu place du Capitole un de ses plus importants rassemblements de sa campagne devant 40.000 à 50.000 personnes. Quelques jours plus tard, François Hollande est venu y terminer sa campagne à quelques jours de son élection.

Toulouse et le département ont pour le reste une nouvelle fois affirmé leur ancrage à gauche. François Hollande a même réalisé un triplé à Toulouse : il est arrivé en tête à Toulouse lors de la primaire socialiste en novembre 2011 et aux deux tours de l’élection présidentielle.

L’élection présidentielle n’a réservé aucune surprise à Toulouse et dans le département. Le candidat socialiste est arrivé largement en tête aux deux tours réalisant des scores bien supérieurs à sa moyenne nationale. Si Ségolène Royal avait fait mieux son ancien compagnon au premier tour, l’actuel président de la République a largement progressé pour obtenir un peu plus de 62% des voix le 6 mai dernier dans Toulouse.

Ces élections ont marqué un net recul du président sortant dans la ville ainsi qu’un effondrement de François Bayrou. Marine Le Pen, bien qu’en deçà de son score national, réalise de biens meilleurs résultats que son père.

 

Législatives : le PS a su gagner et se faire perdre

Les élections législatives ont largement confirmé l’orientation politique de la ville et du département. Neuf députés sur dix en Haute-Garonne sont issus du Parti Socialiste, l’ancien maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc venant contrarier le grand chelem. Une victoire du candidat UMP sur la 3e circonscription du département qui fut davantage une défaite de la gauche qui présentait un candidat commun PS / EELV.

Une élection souvent présentée comme le prologue des élections municipales de 2014 tant l’actuel maire de Toulouse Pierre Cohen s’est impliqué en coulisses. Son déroulement fut peut-être révélateur d’une influence encore relative. L’épisode électoral a montré qu’il n’avait su ou pu en interne éviter la candidature d’un candidat écologiste sur le secteur et qu’une fois désigné, son poids n’a pas aidé le candidat dissident Alain Fillola à gagner, ce dernier venant échouer à 400 voix de François Simon au premier tour.

Une séquence peut-être pas si anodine dans la perspective du congrès du Parti Socialiste tant il est clair que le maire de Toulouse, aubryste, veut prendre le contrôle de la fédération de Haute-Garonne. Toulouse et le département ne sont en tout cas pas aubrystes à en croire les résultats des primaires socialistes d’octobre 2011 ouvertes il est vrai aux citoyens et non aux seuls encartés. François Hollande avait devancé la première secrétaire de quelques voix au premier tour avant d’accroitre son avance au second. Au niveau départemental, il la devançait de 10 points au premier tour (38,9% – 29,2%) et largement au second (52,5% – 47,5%).

 

>> Retour sur l’année électorale à Toulouse en quelques articles

 

29 février 2012 : A suffrage découvert #1 : Claude, gaulliste éternel votera Eva Joly

6 avril 2012 : A Toulouse, Mélenchon rougit les coeurs à défaut de casser des briques

 

9 mai 2012 : [Cartes] Résultats second tour : les rapports de force à Toulouse et en Haute-Garonne

 

24 mai 2012 : Législatives : qui est vraiment l’adversaire du Parti Socialiste en Haute-Garonne?

 

15 juin 2012 : Législatives : François Simon et Jean-Luc Moudenc à la chasse aux voix de gauche

Mots-clés : dans le rétro

0 RÉACTION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs