Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

À la une

[Dans le rétro] Procès AZF : un nouveau procès pour rien ?

Un AZF, un débat - Dessin Samson

Jusqu’au 20 août Carré d’Info lève le pied. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétro de cette première moitié d’année et de revenir sur des sujets marquants qui seront à suivre à la rentrée. Deuxième volet aujourd’hui : le procès en appel d’AZF dont le jugement sera rendu le 24 septembre.

 

Une redite ?

De novembre 2011 à mars 2012, la salle Mermoz à Toulouse a accueilli le procès en appel de l’explosion de l’usine chimique AZF qui avait fait 31 morts et des milliers de blessés le 21 septembre 2001 à Toulouse. Total et sa filiale Grande Paroisse propriétaire du site avaient été relaxés en première instance « au bénéfice du doute ». Malgré des négligences de l’exploitant constatées, le juge n’avait pas pu établir une causalité irréfutable dans l’enchaînement des faits conduisant à l’explosion.

 

Lors de ce procès en appel peu d’éléments nouveaux ont été portés au dossier. Les batailles d’experts se sont poursuivies à la barre et les auditions des témoins clé n’ont pour beaucoup été qu’une répétition du premier procès.

Les parties civiles soutiennent toujours la piste chimique et le mélange de produits chlorés et de nitrates dans le hangar 221 de l’usine. Elles soupçonnent également l’enquête interne menée par Total d’avoir délibérément dissimulé des preuves et entravé l’enquête de police. La défense assure que le sandwich chimique est impossible et évoque un éventail d’hypothèses : terrorisme, acte intentionnel ou explosion souterraine de nitrocellulose, reliquat de la poudrerie jadis installée sur le périmètre de l’usine (évoquée à quelques jours de la fin des débats après une explosion quelque mois plus tôt dans une usine proche de l’ancien site d’AZF).

 

Qu’attendre du jugement ?

Dans cette perspective, l’issue de nouveau jugement pourrait être semblable au premier même si la cour s’est montrée intransigeante vis-à-vis des prévenus tout au long des débats. Après la clôture des du procès, la défense de Total a même rebondi sur l’affaire Merah pour agiter de nouveau la piste terroriste et les réseaux toulousains, trop vite balayée à son goût.

 

Nous avons couvert le procès de façon hebdomadaire au gré des audiences clés et tenté à travers nos compte-rendus de retranscrire l’ambiance des débats. Retour sur le procès avant le jugement le mois prochain en quatre audiences.

 

30 novembre 2011 : Etre expert au procès AZF : « Personne dans les témoins n’a vu ce que vous décrivez! »

 

26 janvier 2012 : Procès AZF : quand « les silences ont un sens » et « l’ouvrier est forcément un idiot »

 

7 mars 2012 : Procès AZF : « Il ne suffit pas de quelques pelletées de terre pour enterrer les morts »

 

16 mars 2012 : Fin du Procès AZF : « Dans une catastrophe, parfois, il n’y a pas de coupable »

Mots-clés : dans le rétro

1 RÉACTION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Peu d'éléments nouveaux... excusez du peu...!
Ce n'est pas parce que les experts judiciaires et les juges de l'affaire AZF refusent de réagir et de donner des réponses à des éléments nouveaux qu'il n'en existe pas !
Le 15 décembre 2011, un employé de EDF-RTE avoua que ses services avaient sciemment fourni à la justice 300 mètres d'un faux câble électrique de 63 kV aux experts judiciaires.
Pas mal comme élément nouveau ! Dans d'a... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs