Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

À la une

[Dans le rétro] Studios de cinéma à Francazal : le scénario de l’année

L'implantation de studios de cinéma sur la base de Francazal est suspendue à la décision de l'Etat / Photo CC

Jusqu’au 20 août Carré d’Info lève le pied. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétro de cette première moitié d’année et de revenir sur des sujets marquants qui seront à suivre à la rentrée. Troisième volet aujourd’hui : le projet de studios de cinéma à Francazal.

 

En juin 2011, La Dépêche du Midi révèle l’existence d’un projet surprenant et excitant de reprise d’une partie de la base militaire aérienne de Francazal. Porté par un architecte de Cugnaux, Bruno Granja, il envisage d’implanter seize studios de cinéma ainsi qu’un complexe de post-production de films abritant salles de projection et infrastructures pour une école de cinéma. Le projet soutenu par les studios américains Raleigh est d’une telle envergure en Europe que le quotidien régional s’emballe rapidement. Il s’agit d’un « Hollywood-sur-Garonne ».

 

Fascinant pour le public moins pour les professionnels du secteur

Fascinant pour le grand public, le projet prévoit aussi de contenter les collectivités locales et le secteur du film avec des annonces rapides de milliers d’emplois à la clé et des premiers tournages fin 2012. Les prévisions d’emploi seront fluctuantes au fil des mois et revues largement à la baisse finalement.

L’élection présidentielle française approchant, les rencontres se multiplient avec les représentants de l’Elysée pour accélérer le dossier et notamment la procédure de cession des terrains qui appartiennent à l’Etat. La destination culturelle des futures infrastructures est arrachée avant le 6 mai. L’appel d’offres devrait être lancé très prochainement à l’heure où nous écrivons ces lignes.

 

A Toulouse, décideurs politiques et économiques et professionnels du secteur croient tous officiellement au projet. En privé, l’engouement est plus mesuré. Grâce à sa médiatisation le projet a rencontré un écho largement favorable auprès du public. Difficile pour eux d’afficher publiquement leurs réticences. Dans le milieu du cinéma en revanche certains professionnels expriment ouvertement ne pas croire un seul instant à la solidité du projet.

 

> Petit panorama en trois articles.

 

27 octobre 2011 : Studios ciné à Francazal : « Avatar ça rapporte bien plus qu’un Airbus »

 

6 décembre 2011 : Studios ciné à Francazal : « Si ça se fait, on ne peut pas ne pas y être »

 

27 avril 2012 : Studios ciné à Francazal : la profession discréditée par « des cow-boys » ?

 

Mots-clés : dans le rétro

1 RÉACTION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Frankly I think that's abloeutlsy good stuff.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs