Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

Danse : pour Maguy Marin, « les artistes ne sont pas là pour mettre tout le monde d’accord»

Maguy Marin, chorégraphe, est venue installer sa compagnie à Toulouse / Photo Claire Villard

Maguy Marin, l’une des plus grandes chorégraphes françaises de ces dernières décennies, est de retour à Toulouse, sa ville d’origine, où elle compte installer sa compagnie durablement.

Café réchauffé

10h05, le téléphone sonne : Maguy Marin s’excuse, elle arrive dans cinq minutes. Près de quarante ans de carrière, probablement des centaines d’interviews données, elle est l’une des plus grandes figures de la danse contemporaine française du vingtième siècle. Mais tient à prévenir quand elle a cinq minutes de retard.

On a envie de parler de « grande dame » de la danse. Mais à partager un café réchauffé avec elle, on en oublie presque que c’est de son cerveau, de son corps, de ses tripes, que sont sortis May B, Umwelt, et autant d’autres pièces qui ont marqué la danse du vingtième siècle. Et pourtant. Le prestige de la compagnie, et surtout la vitalité et le génie créateur de celle qui la chapeaute, fait de son arrivée à Toulouse une formidable nouvelle pour le monde de la danse et de la culture en général.

 

Biennale de la danse de Lyon 2012 septembre 2012-au tnp le 17/9/2012 Petite salle- NOCTURNES - cie  Maguy Ma rin- maguy marin et denis mariotte- nocturnes cr??ation - pi??ce pour 6 danseurs - cr??ation 2012 -  conception et r??alisation : MAGUY MARIN et DENIS MARIOTTE- Interpr??tation : Ulises Alvarez, Ka??s Chouibi, Laura Frigato, Daphn?? Koutsafti, Mayalen Otondo, Ennio Sammarco - Direction technique et lumi??res : Alexandre B??netaud - ??l??ments d???accessoires : Louise Gros - R??alisation des costumes : Nelly Geyres avec Rapha??l Lo Bello - Son : Antoine Garry - R??gie plateau : Daniel Mariotte -  D??veloppement logiciel : Philippe Mont??mont - Stagiaire technique et lumi??res : Charly Aubry - Stagiaire accessoires : Louise Mariotte  ?? Christian GANET / PHOTOGRAPHE 18, rue du Paillet F-69570 DARDILLY T??l:33(0)4 78 35 75 19 Fax:33(0)4 72 17 01 64 christian.ganet@orange.fr

Le spectacle nocturnes à la Biennale de la danse de Lyon 2012 / photo Christian GANET 

 

Des centres chorégraphiques au Mix’Art

« L’objectif de notre retour ? Installer la compagnie et avoir un lieu où travailler. » Après avoir dirigé le centre chorégraphique national de Créteil et du Val de Marne, puis celui de Rillieux-la-Pape (près de Lyon), Maguy Marin entend se consacrer uniquement à la recherche artistique. « J’ai quitté Rillieux pour avoir une forme d’indépendance, même si c’est beaucoup plus compliqué financièrement. » Et ses origines toulousaines ne facilitent pas autant son arrivée qu’on pourrait le croire. « On est en train de faire connaissance avec les structures. On a enchaîné des semaines de résidence à Mix’art, au théâtre Garonne… »

 

« C’est bien  plus facile de fonctionner au cachet. Prendre un danseur pour trois, quatre mois, et ensuite lui dire de repartir, c’est tellement simple… Mais pour moi aujourd’hui ça n’a pas d’intérêt. »

 

Parce que la particularité de la chorégraphe est d’être à la tête d’une compagnie permanente. Cela implique un travail quotidien de l’ensemble de ses membres, et donc la nécessité de trouver un lieu pérenne. « Nous sommes des dinosaures ! Il n’y a pratiquement plus de compagnie permanente aujourd’hui : parce que cela coûte trop cher, cela signifie payer un salaire chaque mois à des artistes, et c’est bien  plus facile de fonctionner au cachet. Prendre un danseur pour trois, quatre mois, et ensuite lui dire de repartir, c’est tellement simple… Mais pour moi aujourd’hui ça n’a pas d’intérêt. »

Maguy Marin entend poursuivre le « travail de fond » qui exige des rapports forts entre les membres de la compagnie, et un grand engagement. « Ils ont déménagé pour venir à Toulouse… Il existe une véritable amitié de travail, les liens sont très forts entre nous, il y a beaucoup de confiance et de franchise, et du coup, on peut tout faire… »
 

Des airs de télévision

Et il y a toujours à faire. « On invente toujours, on n’a jamais tout épuisé. Il s’agit de creuser encore ce qui nous travaille, la façon dont le monde nous travaille. » Maguy Marin est de ces artistes qui portent un vrai regard aiguisé sur le monde, qui ont des choses à dire et en font part de façon subtile, poétique, subversive, au travers d’œuvres fortes. « Le monde du spectacle prend des airs de télévision, on tombe dans le domaine du tourisme et du loisirs. Pourtant, l’art a d’autres missions. Il doit questionner le monde, faire résistance », affirme la chorégraphe.

Et de pointer du doigt la multiplicité des festivals. « Bien sûr c’est utile, le festif, c’est bien aussi… Mais il y a un côté électoraliste à aller dans la rue pour toucher le plus de monde possible. Les artistes ne sont pas là pour mettre tout le monde d’accord. » Maguy Marin l’énonce avec une détermination implacable, mais sans gravité. «Et l’humour n’est pas incompatible avec cette idée là ! » Dans ses propos transparaît surtout une haine profonde du futile et de la bêtise.

 

« Aujourd’hui, les gens veulent se faire rembourser si ça ne leur convient pas. Ils croient savoir mieux que nous ce qu’il doit se passer sur scène. Comme si ça n’était pas une aventure d’aller au théâtre ! « 

 

Simple provocation ?

Certains diront que ses créations restent au mieux très difficiles d’accès pour un public de néophytes, au pire de la simple provocation pour intellos en mal de sensations. De fait, ses pièces provoquent parfois de violentes réactions dans les théâtres. « C’est propre au public français », déplore Maguy Marin, dont les pièces ont été jouées dans le monde entier.

« Même ailleurs en Europe, jamais nous n’avons été reçus comme parfois en France. Que les gens sortent si cela leur déplaît, très bien. Mais parfois ils empêchent les autres spectateurs de voir ce qu’il se passe, et nous censurent véritablement. Certains sont odieux. » Trop habitués à se complaire dans le divertissement ? Peut-être. Mais la chorégraphe n’hésite pas à dénoncer la spécificité française du problème : « Il y a un effet ‘France décomplexée’ de Sarkozy. Aujourd’hui, les gens veulent se faire rembourser si ça ne leur convient pas. Ils croient savoir mieux que nous ce qu’il doit se passer sur scène. Comme si ça n’était pas une aventure d’aller au théâtre ! »

___________________________________________________________

Ses prochaines aventures, justement, auront lieu les 22 et 23 mars avec la représentation de nocturnes, la dernière création de la compagnie, au théâtre Garonne.

 

Mots-clés : danse, théâtre, théatre garonne

7 RÉACTIONS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Merci Maguy, merci pour tes mots qui font sens et ton engagement sans faille! Merci de ce courage, de cette "lutte" menée sans cesse, dans cette conscience permanente de "l'autre"! Nous sommes nombreux à savoir que tes oeuvres travaillent l'aujourd'hui, mais aussi ce que sera demain. Gratitude! Marie Lenfant

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Mon premier sentiment de gratitude c'est de vous que je le tiens. Au théâtre du Châtelet, j'avais 28 ans. La salle était silencieuse, en arrêt sur ce pas de danse d'un "C'est fini". Les spectateurs étaient dans ce mutisme de la création, nous n'en revenions pas. Une oeuvre sous nos yeux, l'oreille tenue, le soufle court, béatitude de l'instant ! Depuis le public a bien changé, il hurle au loup et exige un spectacle de danse, sans trop bi... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Bill,If the jobs go away it will be a different story. People will spend until they can make mnuimum payments. There will always be pockets that are not effected as bad....maybe old money helps people get by, but if they depend on getting by with a job, things can get real messy.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

You keep it up now, understand? Really good to know.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs