Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

Législatives : Jack Lang réfléchit bien à s’implanter à Toulouse

Jack Lang, à la Gay pride à Paris en 2008 / Photo CC

Le député socialiste du Pas-de-Calais cherche un point de chute. En errance depuis qu’il ne s’est pas présenté à investiture dans sa circonscription pour les élections législatives de 2012, Jack Lang n’a pourtant pas renoncé à 72 ans à un nouveau mandat de député. Les dernières places disponibles concernent des circonscriptions gelées et dont le cas sera tranché en janvier prochain lors du bureau national du Parti Socialiste. Cela tombe bien, il y en a une en Haute-Garonne.

Pas investi dans le Pas-de-Calais, implantation dans la Somme compliquée

Jack Lang avait au début du mois refusé de se présenter aux votes des militants de la 6e circonscription du Pas-de-Calais. Depuis il avait fait savoir que le PS lui « cherchait une solution » dans un contexte nordiste difficile après les accusations de corruption au sein de fédération socialiste du Nord d’Arnaud Montebourg et visant notamment Jack Lang. La solution évoquée ces derniers jours est un parachutage dans la première circonscription de la Somme. L’implantation n’est pas aisée et suscite des remous. La circonscription en question était initialement réservée à un autre parachuté, Christophe Borgel, secrétaire national aux fédérations et aux élections. Mais le premier secrétaire de la fédération de la Somme, Nicolas Dumont, a officiellement invité Jack Lang à se porter candidat et annulé tous les votes des autres circonscriptions pour empêcher l’arrivée de Christophe Borgel.

La 9e circonscription de Haute-Garonne comme possible point de chute

«Je n’ai rien demandé et je ne veux pas que ma décision soit source de division» a ainsi déclaré Jack Lang qui hésiterait à se présenter en Picardie selon Le Figaro. Il assure par ailleurs que deux autres circonscriptions lui ont été proposées dont « les noms ne sont pas public ». Depuis quelques jours une rumeur évoque son possible parachutage à Toulouse. Selon nos informations, l’idée fait son chemin et le député réfléchit bien à cette nouvelle implantation sans avoir toutefois pour l’heure renoncé à « l’invitation » dans la Somme. Le parachutage se ferait sur la 9e circonscription (cantons 9, 10, 11 de Toulouse et canton de Portet-sur-Garonne) que se disputent Nadia Pellefigue et Anne Crayssac, dont le vote a été gelé, après les litiges et évènements survenus. Les votes de la section de Portet-sur-Garonne ont été suspendus et la victoire de Nadia Pellefigue, en tête dans les sections toulousaines, non entérinée. La direction du PS règlerait donc ce cas sans choisir entre les deux candidates. Par ailleurs, cinq candidates ayant d’ores et déjà été investies sur les dix circonscriptions du département, cette dernière encore orpheline n’est plus obligatoirement réservée à une femme. Si le parachutage de Jack Lang à Toulouse devait se concrétiser, il n’est pas sûr qu’il se fasse ici aussi tout en douceur.

 

Photo : CC via Flickr par looking4poetry

Mots-clés : creyssac, jack lang, legislatives, parti socialiste, pellefigue

3 RÉACTIONS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Nancy,James, Peter, Claude, Olivier,L'exposition va au dele0 du Beau: une oeuvre qui donne matie9re e0 re9flexion: re9flexion damende9e par l'auteur lui-meame.Pour le nettoyage, je pense qu'il y a des tas de moyens employe9s parmi lesquels celui-ci. Tout cela e0 cause des nombreux bras et canaux sur une distance en fin de compte assez courte. La Garonne ici est tre8s tre8s basse.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs