Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

« Mon ordi volé a photographié et localisé le voleur mais la police n’a rien fait »

La photo du voleur ou receleur prise par la webcam de l’ordinateur à distance / Photo DR

Thomas* s’est fait voler son ordinateur portable au mois d’octobre dernier à Toulouse. Grâce à un logiciel qui permet de le localiser à distance, il sait où se trouve l’appareil et a même des photos du voleur (ou du receleur). Il a transmis les éléments à la police. Cinq mois après il attend toujours.

 

Toute sa vie dans un ordi

Tout démarre par un cambriolage à son domicile en octobre 2012. Thomas, webdesigner et artiste numérique, se fait notamment dérober ses outils de travail : son ordinateur portable et un disque dur externe. C’était un vendredi mais il ne va déposer plainte que le lundi, sûr d’avoir des éléments à apporter à la police. En effet, sur son ordinateur, Thomas a installé un logiciel de localisation à distance en cas de vol. « Je dois être un peu parano, mais il faut dire que plusieurs amis se sont déjà fait voler leur ordinateur, je me suis donc dit qu’avec ce logiciel, si on me le pique j’aurai bien plus de chances de le retrouver ».

 

Le logiciel envoie automatiquement des rapports par mail une fois que l’appareil se connecte à internet. « Quand on me l’a volé il était en veille et il n’y a pas de mot de passe pour l’activer ». 48h après le vol Thomas a ainsi géolocalisé son ordinateur volé qui, grâce à la webcam intégrée, a même pris en photo le voleur ou le receleur. « Il était en centre-ville à Toulouse, à quelques centaines de mètres de chez moi ! » Il part déposer plainte avec toutes ces pièces. « Au poste le policier était heureux. Il m’a dit : ‘si tout le monde faisait ça on résoudrait beaucoup de cas’.»

 

« Il faut que vous fassiez un blog, que vous en parliez, vous pouvez gagner votre vie comme ça ! »

 

Les rapports continuent de tomber dans sa boite mail si bien qu’il retourne au poste deux jours après avec de nouveaux éléments. Grâce à des captures d’écran prises à l’insu du voleur, Thomas est en possession de son nom et de son numéro de téléphone. « Un agent m’a dit : ‘Il faut que vous fassiez un blog, que vous en parliez, vous pouvez gagner votre vie comme ça !’ Il a quand même appelé la BAC (Brigade Anti-Criminalité NDLR) pour qu’ils agissent directement et sur le moment. Ils lui ont dit que c’était dans un domicile et qu’ils ne pouvaient pas ».

 

« Il regardait des vidéos de Booba toute la journée et draguait des filles sur Skype. »

 

Thomas laisse passer le temps et fait « confiance à la police et à l’État ». De pareils cas ont trouvé un dénouement heureux et rapide. A Paris par exemple, le propriétaire d’un Iphone a pu, grâce à un logiciel similaire, alerter rapidement la police qui a retrouvé son téléphone deux heures après. Il avait confié son témoignage en octobre 2012 à Rue 89. Certains le poussent à aller récupérer l’ordinateur directement. « Mes amis me suggéraient d’aller régler ça sur place ». Mais il refuse et préfère que la police fasse son travail « pour permettre de retrouver tout ce qui avait été volé et pas seulement l’ordinateur ».

 

Devenir fou

Les rapports, eux, continuent de remplir sa boîte mail et son voleur lui devient presque familier. « Il regardait des vidéos de Booba toute la journée et draguait des filles sur Skype. Il avait par ailleurs une utilisation très basique de l’ordinateur et n’allait même pas dans mes dossiers et mes données ». Au bout d’un moment il arrête de regarder en détail, « ça [le] rendait fou ».

 

« Une avocate m’a dit d’écrire au procureur et que mon cas se réglerait très vite. »

 

Un mois après, en novembre 2012, il apporte un courrier au commissariat central de Toulouse dans lequel il demande à connaître les avancées de l’enquête. Rien. Puis il se rend à l’Association d’aide aux victimes de Toulouse où des avocats apportent des conseils bénévolement. « Une avocate m’a dit d’écrire au procureur et que mon cas se réglerait très vite.»

Il dépose alors en main propre un courrier au tribunal. Nous sommes toujours en novembre 2012. Cinq mois après le vol, Thomas n’a reçu aucune réponse de la police ou du procureur. Les rapports ont cessé d’affluer fin janvier en provenance de son ordinateur volé. « J’ai cru un moment que la police l’avait retrouvé et que j’allais recevoir de leurs nouvelles. Je pense plutôt que quelqu’un a formaté l’ordinateur et le logiciel n’est plus actif.»

 

Alarme à distance

Aujourd’hui Thomas n’a plus vraiment espoir que la police le retrouve. « Il y a tellement de vols de matériel informatique ou de téléphones que sans ce logiciel j’aurais compris que mon cas soit au milieu de plein d’affaires. Mais là, avec toutes les informations… C’est décevant.» Le logiciel permet de bloquer l’ordinateur ou de déclencher une alarme à distance. Il n’a toutefois pas voulu le faire« Je n’ai pas voulu cramer mes données ou faire peur à la personne et qu’elle décide de s’en débarrasser. J’avais toujours espoir que la police le récupère. » Ce vol l’a fait finalement « réfléchir sur la somme de données qu’on laisse sur un ordinateur et surtout qu’on ne conserve que là. Il y a beaucoup de choses de notre vie et c’est vraiment très volatile ».

 

Las, il a dû se résoudre à racheter un ordinateur. Celui-là il l’a équipé d’un « antivol », un lecteur numérique d’empreinte. « Au final est-ce plus efficace ? Une fois volé on ne peut pas s’en servir et le voleur s’en séparera. Je n’aurais finalement pas plus de chance de le retrouver. »

________________________________________

* Le prénom a été modifié. Nous avons rencontré une première fois Thomas en novembre 2012 entretien au cours duquel il nous a confié son histoire. Nous avons convenu de nous revoir plus tard si l’enquête n’aboutissait pas. Nous nous sommes ainsi rencontrés à nouveau lundi 25 février 2013. Le logiciel évoqué est Prey, un logiciel open source, grâce auquel on peut localiser un ordinateur à distance à condition qu’il soit connecté à internet. On peut alors programmer la fréquence et le détail des rapports (capture d’écran, de web cam, etc.)

 

Mots-clés : Internet

15 RÉACTIONS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Article cité : A lire | Pearltrees

Il m'est arrivé exactement le même cas il y a un an en Belgique. 2 mois après le vol je n'ai plus eu aucun rapport j'ai donc décidé d'acheter un nouveau portable. On m'avait expliqué que le juge ne savait pas si les manière utilisé pour récupéré les données étaient recevable.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Hé oui, d'où l'intérêt de faire des sauvegardes on ne le répète pas assez...

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Ce qui explique que les cambrioleurs savent très bien qu'ils n'ont rien à craindre, alors qu'ils continuent !!! avec la "bénédiction" d'une Police fainéante ? Normal, elle est sur la route et dans les rues pour traquer les automobilistes car c'est très très très rentable...

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

C'est triste, car cette histoire peut laisser penser qu'un tel logiciel de blocage (Prey) est inutile.

Dans le cas présent, le logiciel a au moins permis de rassurer "Thomas" sur l'utilisation de son ordinateur, car il arrive très souvent que les voleurs utilisent les données contenues dans le disque à leur avantage (envoi d'emails sous l'identité de Thomas, connexion à ses comptes en ligne, aux services auxquels il est abonné, voire m... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Solution? Se faire passer pour une jolie fille sur skype, draguer le gars, lui donner rendez-vous et l'attendre en bas de chez lui avec quatre copains et des battes de base-ball.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

je pense que c'est la 1ère chose que j'aurai faite

Je pense que "Thomas" devrait se faire poursuivre pour atteinte à la vie privée. Si je regarde du Booba toute la journée, j'ai vraiment pas envie que les gens le sachent.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Vous savez ce qu'ils font en Albanie? ... on se pointe chez le voleur à 10 avec des battes de baseball et l'affaire est réglée. Que voulez-vous? La justice est svt utile mais il existe encore trop de cas effarant comme ce dossier. C'est révoltant.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

L'empreinte digitale ? Ça ne sert pas à grand chose : une fois l'appareil dérobé il suffit le plus souvent de sortir le disque dur, le brancher sur un autre poste, et utiliser si nécessaire un des logiciels permettant de craquer la sécurité.

Eh oui, cela existera toujours, car il arrive au moins une fois que des personnes oublient leur doigt quelque part (ou pire : capteur HS, accident corporel, etc.) et il leur faut donc quelque chose,... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Il m'est arrivé exactement la même chose.
J'ai eu le nom, l'adresse et des photos de la personnes qui avait mon ordinateur pendant plusieurs mois. J'ai déposé plainte.
Après avoir convoqué le supposé voleur 2 fois sans succès, l'officier s'est rendu chez la personne qui a dit s'être séparé de l'ordinateur. Celui-ci était soit-disant en très mauvais état lorsqu'elle l'avait trouvé, par terre.
Entre le vol de l'ordinateur et le ... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Me suis fait volé mon Scoot MP3 à Paris, à l’intérieur, un de mes IPhone a permis de tracer le scooter...
J'étais au commissariat de Bercy, en train d'expliquer à l'agent en poste qu'on voyait mon Scooter se déplacer. Malheureusement la zone n'étant pas couverte par ce commissariat, ils ont du appeler un autre commissariat, qui ne connaissait à priori pas les rues de stationnement... bien qu'à une centaine de mètres !!
Ils ont do... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Dommage que les policiers soient occupés àtraquer les quenelles de dieudonné

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Pour la petite histoire, j'me suis fait piquer un netbook y'a un ou deux ans. Avant de le formater, la personne a ouvert ma session et checké ce qui s'y trouvait. Pas de chance, il s'était connecté au net, donc à Dropbox (qui se lançait au démarrage), son adresse IP était donc loggée. Je suis allé voir la police avec tout ça, j'ai attendu 2 mois, rien (au bout de 2 mois sans nouvelle, l'affaire est officiellement classée). Si j'avais p... Lire la suite

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs