Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

Réunion BHNS Ouest : ambiance rock’n'roll pour dialogue de sourds au Zénith

Place Arnaud Bernard à Toulouse - Photo Carré d'Info, Kevin Figuier

Le Zénith de Toulouse accueillait mercredi soir la tant attendue réunion publique au sujet du projet de BHNS Ouest devant relier Plaisance-du-Touche à Toulouse. Les élus toulousains, Pierre Cohen en tête, descendaient dans la fosse sous les yeux d’un public dont les pouces pointaient majoritairement vers le sol. Ambiance.

 

Opération déminage

« Ouvrez votre sac s’il vous plaît, merci, veuillez me suivre… » Si les habitués du Zénith ont l’habitude de montrer patte blanche pour aller adorer leur star favorite, l’encadrement d’une réunion publique a surpris une partie des riverains venue débattre de l’avenir du quartier Lardenne, bientôt traversé par le parcours du BHNS Ouest (Bus à Haut Niveau de Service) qui doit relier Plaisance à la gare Matabiau en 45 minutes environ. C’est en tout cas le souhait de Pierre Cohen qui a pris place au milieu d’un parterre d’élus et de techniciens de Tisséo.

 

Pierre Cohen à la réunion du BHNS au Zénith de Toulouse - Photo Carré d'Info, Kevin Figuier

Pierre Cohen tout sourire à la réunion du BHNS au Zénith de Toulouse – Photo Carré d’Info, Kevin Figuier

 

Devant un millier de personnes, cet exercice qui se veut démocratique n’est pas si banal et débute par une tentative de déminage : « Au sujet de l’ouverture des sacs à l’entrée, je tiens à préciser que c’est obligatoire dès qu’il s’agit d’une salle comme le Zénith », démarre Pierre Cohen. Ne pas froisser, éviter la provocation, le maire de Toulouse marche sur des œufs. Car il le sait, la grande majorité de la salle est venue pour en découdre. Si le cadre tient du meeting politique, il s’agit bel et bien d’une réunion dédiée à un quartier, celui de Lardenne. Depuis des mois, les riverains s’y mobilisent et de précédentes réunions du genre ont tourné au vinaigre.

 

Lire >> A Lardenne, le « superbus » n’est pas le bienvenu

 

Mea Culpa reconnaît Pierre Cohen qui poursuit le désamorçage : « On a certainement sous-estimé la mobilisation et si nous le faisons ici, ce n’est pour délocaliser mais parce que c’est la grande salle la plus proche ». Mais le maire ne peut pas s’empêcher d’allumer la mèche. Jetant un regard sur l’assemblée, il ajoute : « Mais je crois que ce soir, on a sur-estimé la mobilisation ». Les premiers sifflets tombent du haut des tribunes du Zénith. On perçoit même les échos d’une corne de brume. Il ne manque que les tifos. C’est raté pour le déminage.

 

« Mais je vous préviens, le seul risque serait de ne rien faire. »

 

Pédagogie et cadeaux

Pour ces riverains qui ont pris place dans les travées perchées du Zénith, il est hors de question de voir l’avenue de Lardenne adaptée au BHNS. Les places de parking, la sécurité, les bouchons et surtout les travaux sont autant de chiffons rouges annonçant l’apocalypse du quartier.

Et pourtant, les élus pensaient être venus avec des bonnes nouvelles dans la hotte. Joël Carreiras, président de la commission Transports et Déplacements de Toulouse Métropole, endosse ainsi le costume de Père Noël : «  Oui, il y aura un maintien du double sens voiture. Vous avez demandé un renforcement de la ligne 63. Ce sera fait. Une augmentation de la fréquence de la ligne C de TER ? La région semble dire oui. Un rabattement vers la ligne A ? La ligne 48 sera créée vers Basso Cambo le long du canal de Saint-Martory. Nous avançons avec des propositions. Mais je vous préviens, le seul risque serait de ne rien faire. »

 

Réunion de concertation au Zénith de Toulouse pour le BHNS - Photo Carré d'Info, Kevin Figuier

Des agents de Tisséo dans les travées du Zénith – Photo Carré d’Info, Kevin Figuier

 

Mais et cela ne semble pas négociable, tous ces projets ont un sens à la condition qu’ils s’articulent autour d’une ligne structurante : le BHNS-Ouest. C’est en tout cas ce qu’expliquent des techniciens de Tisséo à la tribune. Et ces derniers, études à l’appui, ont fait leur choix sur l’itinéraire : « C’est le trajet par Lardenne qui présente le plus de potentialité en terme de fréquentation et de déplacements inter-communaux. » Une présentation pédagogique, axée sur le développement des transports dans l’agglomération mais qui n’a bien sûr pas convaincu la partie du public hostile au projet.

 

« On fait quoi si je ne peux pas aller chez Robert mon petit coiffeur ? »

 

Pas se faire endormir

« On est pas ici pour parler de l’agglo ou de Toulouse mais de Lardenne ! Faites voir un plan de coupe pour montrer à quoi va ressembler l’avenue », interpelle une riveraine au micro. Une jeune femme prend la suite : « Le BHNS va passer dans mon jardin, vous avez prévu des murs anti-bruits ? » Le public veut du concret : « On est pas là pour ce faire endormir toute la soirée. On fait quoi si je ne peux pas aller chez Robert mon petit coiffeur ?», continue un autre. Le tout résumé par un illustre riverain, Jean-René Bouscatel, conseiller municipal d’opposition à la mairie de Toulouse : « Dans vos présentations, il n’y a aucune réponse aux questions légitimement posées ».

 

Réunion de concertation au Zénith de Toulouse pour le BHNS - Photo Carré d'Info, Kevin Figuier

Réunion de concertation au Zénith de Toulouse pour le BHNS – Photo Carré d’Info, Kevin Figuier

 

Des questions prosaïques à des kilomètres du point de vue développé à la tribune où on entend raisonner « agglomération » et non « quartier ». « Madame, j’ai l’impression que vous ne sortez pas », répond Pierre Cohen. Joël Carreiras enchaîne. « Ce qui me gène, c’est tous ces a priori négatifs. La question que je pose : nos propositions, acceptez-vous de les étudier ? » « Nooooon! », répond le chœur des opposants. Les échanges virent alors au dialogue de sourds. On recensera bien deux interventions en faveur du projet mais la majorité des questions continueront de dénoncer le BHNS, dans une ambiance de plus en plus électrique.

 

 

Ciné club

Jusqu’à l’ultime question posée par Yannick Cazaux, président de l’association des commerçants, artisans et professions libérales de Lardenne. Ce dernier veut passer un document vidéo de trois minutes sur l’écran géant. « Impossible » pour Pierre Cohen qui veut d’abord savoir la nature du document. La vidéo (disponible ici) montrait des travaux similaires dans l’agglomération, et bien sûr, pas sous leur meilleur jour.

Vingt dernière minutes d’échanges qui n’aboutiront à rien si ce n’est à une conclusion de Pierre Cohen promettant « la suite de la concertation, point par point et l’indemnisation des commerçants durant les travaux, à l’instar de ce qui a été fait sur le tracé du tramway ». Pas de quoi calmer les ardeurs de certains qui quittent la salle en scandant : « Plus qu’un an à tirer monsieur le maire ! »

 

Mots-clés : bhns, lardenne

7 RÉACTIONS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

C'est plus de la politique avant campagne qu'autre chose en réalité. La réunion ne devait pas être très constructive avec des gus pareil dans la salle! Si Toulouse a pris du retard dans l'aménagement des transports, c'est bien à cause de la politique et de réfractaires comme ceux-là qui critiquent par là même les bouchons incessants. Ils ont un autre projet en attendant ?

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

entièrement d'accord avec toi melmel. faudrait savoir ce que les gens veulent. ils ne sont pas près à voir plus.loin que leur intérêt personnel.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Cette ville est à la traine parce qu'il faut un courage politique suicidaire pourfaire bouger les lignes (sans jeu de mot!)Pour le possible tram sur l'avenue deSt Exupéry par exemple, on est certain de devoir créer un sens unique pour les voitures. Toulousains vous n'avez que ce que vous méritez. On entend déjà les hurlements.D'accord avec ces posts

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Nous sommes d'accord... comme la grande majorité des habitants de l'agglomération... Si ce n'est pas déjà fait, dites-le sur : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=PourBHNS http://BHNS.Toulouse.Ouest.Free.Fr/PourquoiMatabiau.html

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Awesome you should think of somnthieg like that

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs