Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

Reza : l’action sociale par l’image

Reza raconte comment, à 20 ans, il s'était fait frapper par des policiers iraniens, juste pour avoir pris une photo - Photo Florence AT - Tous droits réservés

Quarante-cinq ans de balades itinérantes autour du globe ont façonné l’oeuvre
photographique de Reza. «Entre Guerres et Paix», l’exposition du photo-journaliste inaugure Les Ateliers de la Reynerie. Un programme d’éducation visuelle qui entend préparer le quartier à l’implantation de la future Maison de L’image. Prélude ambitieux pour un projet qui devrait fédérer municipalité, associations et professionnels de l’image.

 

 

Des ateliers pour sensibiliser

Le 13 septembre dernier, Reza et son équipe conviaient les prétendants aux postes de
tuteurs-photographes, bientôt sélectionnés pour accompagner Les Ateliers de la Reynerie.
Un programme pédagogique construit sur la transmission et l’échange autour de l’image.
Cinquante jeunes du quartier, de 12 à 15 ans, seront sélectionnés par les structures
locales pour participer au projet.

 

« L’implantation d’une Maison de l’Image à la Reynerie était
évoquée. Un journaliste avait alors affirmé qu’elle serait brûlée en moins d’une semaine !
J’ai souhaité réagir »

 

Étonnamment disponible, Reza confie les raisons de cette initiative : «Tout est parti
d’une conférence de presse où l’implantation d’une Maison de l’Image à la Reynerie était
évoquée. Un journaliste avait alors affirmé qu’elle serait brûlée en moins d’une semaine !
J’ai souhaité réagir et proposer que le quartier soit sensibilisé et impliqué, plutôt qu’exclu
de ce grand projet, voire mis devant un fait accompli.»

Le protocole sera le même que celui déjà appliqué par le photographe en Sicile ou
en Afghanistan. Soit, former une population aux métiers de l’information et de la
communication, pour porter un regard nouveau sur leur entourage et leur environnement
quotidien. Pour mener à bien l’initiative, l’artiste iranien a souhaité rencontrer les acteurs locaux, futurs partenaires et formateurs, qui dès l’annonce de leur sélection fin octobre prochain oeuvreront sur le terrain.

 

Quels partenaires locaux pour soutenir le programme ?

Ce matin là, à l’étage du Florida place du Capitole, pas de guéguerres fratricides entre
professionnels de la photo et associations. Le temps est à l’échange. Chacun est invité
à se présenter. Une auto-promotion parfois maladroite pour certains, qui pris de court,
devront passer outre la timidité et défendre leur parcours. Parmi les quinze candidats, des photographes professionnels, des amateurs, des reporters, des chercheurs en sociologie, des membres d’association, tous convaincus du rôle social de l’image.

 

« Je suis impressionné par le parcours de chacun, tout
comme la passion qu’ils expriment et l’intérêt qu’ils portent à ma proposition »

 

Karine Alquier, fondatrice de l’association La Forge et le Papyrus, décrit une approche
globale «J’utilise la photographie comme mode d’expression autobiographique dans
laquelle l’écrit tient aussi une place majeure.» Le tour de table se poursuit par l’intervention de Gilles Bouquillon. Tout comme Reza, il est d’origine iranienne et photo-reporter depuis trente ans. Il y a aussi Marie, chercheuse en sociologie et photographe spécialisée dans les communautés tziganes, Florence At, fondatrice de coursdephoto.net et Laurent Belet propriétaire d’un studio rue Pharaon.

Reza écoute patiemment, sondant dans la moindre parole le supplément d’âme
nécessaire pour accompagner le projet. «L’esprit de groupe est primordial pour que
la transmission soit optimale. Je suis impressionné par le parcours de chacun, tout
comme la passion qu’ils expriment et l’intérêt qu’ils portent à ma proposition. Chacun
d’eux interviendra, même ponctuellement, personne ne sera écarté. Rassembler est ma
volonté.» Le choix final sera prononcé conjointement avec les acteurs socio-éducatifs du quartier, dont Roselyne Robert, qui préside aux destinées du centre d’animation de la Reynerie.

 

Un impact social et des archives inédites

Au cours de huit mois de formation, les élèves bénéficieront régulièrement d’un à cinq
jours de formation en compagnie des photographes formateurs et de Reza. Ces séances
seront découpées selon des cours théoriques, des sorties prises de vues, des séances
de visionnage et d’éditing. De nombreux détails restent à être précisés, notamment au
niveau du financement de l’opération. Thierry Aoudja, directeur de l’agence Trois minutes
d’avance et ami de l’artiste, compte sur l’aide de partenaires publics et privés. Il avance
également que de plusieurs événements comme un concert de soutien de l’Orchestre
Nartional du Capitole et des expositions seront organisés au printemps 2013.

 

L’ensemble des images produites pourraient atteindre le nombre de 30 000, créant ainsi une archive sociale et anthropologique inédite du quartier.

 

Au terme du programme chacun devra présenter un reportage personnel sur le thème «Ma terre, ma famille». En septembre 2013, cinquante photographies sélectionnées par un jury professionnel international seront exposées aux côtés de dix tirages de Reza.

La valeur éducative de cette initiative repose sur le pouvoir de l’image comme vecteur
de changement social. La méthode de Reza est fondée sur le principe de valorisation du
succès et la mise en place d’une dynamique de réussite. En somme, intervenir là où de
nombreuses institutions de la République pèchent.

 

Mots-clés : reza

5 RÉACTIONS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Ligne 26 "Tout comme Reza, il est iranien et photo-reporter depuis 30 ans." Gilles Bouquillon, Iranien ?

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Le Couac, Collectif Urgence d'Acteurs Culturels, vous invite à une rencontre publique intitulée "La Maison de l'image dans le quartier Reynerie : quel projet ?" lundi 8 octobre 2012 à 18h, à la Maison de Quartier de Bagatelle. Plus d'infos ici : http://couac.org/La-Maison-de-l-image-dans-le

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs