Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

Taux de pauvreté : Toulouse pas si mal lotie

Les 10% les plus riches gagnent 10 fois plus que les 10% les plus pauvres à Toulouse / Photo CC

La Gazette des Communes publie aujourd’hui les résultats d’une étude sur la pauvreté à l’échelon communal réalisé par le cabinet Le Compas. 19% des foyers de Toulouse gagnent moins de 954 euros par mois. Toulouse est toutefois dans la moyenne des grandes villes françaises.

 

L’étude menée par le cabinet Le Compas, à l’origine également de l’Observatoire des inégalités, et dévoilé aujourd’hui par La Gazette des Communes, s’est intéressée à la pauvreté au niveau communal. En plus des données fiscales de l’INSEE elle intègre ainsi les prestations sociales. Le taux de pauvreté calculé correspond « au pourcentage des ménages qui perçoivent moins de 60 % du revenu médian national  après prestations et avant impôts soit 954 euros ».

Toulouse présente selon ces critères un taux de pauvreté de 19% ce qui représente 37 246 foyers vivant sous ce « seuil de pauvreté » avec pour revenu médian 737 euros. Le travail se veut un indicateur et a pour objectif d’améliorer la politique sociale en ciblant des zones prioritaires. Hervé Guéry, directeur du Compas  précise que  ce taux de pauvreté « circonscrit une pauvreté concernant des gens modestes, pas la grande pauvreté ».

 

L’étude porte sur les cent plus grandes villes françaises. Neuilly-sur-Seine est la ville qui présente le plus faible « taux de pauvreté » avec 7% tandis que Roubaix avec 46% présente celui le plus fort. Parmi les dix plus grandes villes françaises, Toulouse se situe là aussi dans la moyenne. Lyon (15%), Paris (16%), Nantes (17%) et Bordeaux affichent un taux moins élevé tandis que Nice (20%), Strasbourg (24%), Marseille (26%), Montpellier et Lille (27%) ont un pourcentage plus élevé.

 

L’étude réalisée par le cabinet Le Compas vient confirmer et compléter les chiffres donnés par l’INSEE en novembre 2011. Une étude de l’institut sur le niveau de vie en Midi-Pyrénées montrait notamment qu’avec un revenu fiscal médian par unité de consommation de 18 300 euros Toulouse figurait parmi les cinq grandes villes « les plus riches » du pays (voire notre article et carte sur le sujet).

 

Plus de détails et analyses des chiffres : lire le dossier de la Gazette des Communes

Mots-clés : INSEE, pauvreté, revenus, smic

0 RÉACTION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs