Carré d'info

Site d'information et d'actualité à Toulouse

Toulouse : « LiveFire », la géolocalisation des feux par avion au secours des pompiers en Catalogne

La société toulousaine a conçu un système embarqué de géolocalisation des feux pour aider les pompiers au sol / Photo CC

La société toulousaine ITolosa a conçu en lien les pompiers et le CNRS le système LiveFire, utilisé actuellement par les pompiers des Pyrénées-Orientales. Le système embarqué de géolocalisation permet de déterminer les zones de feux et aide l’intervention des pompiers au sol. 

 

Le dispositif LiveFire est finalisé depuis le mois de juin 2012. En quoi ce système est-il innovant ?

Nicolas Merlet, gérant de ITolosa : LiveFire met en avant les zones incandescentes, où le feu est encore actif. Grâce à ce système, les pompiers connaissent le périmètre des flammes et peuvent intervenir plus efficacement. L’avion est équipé d’une caméra infrarouge, qui permet de voir davantage que l’œil humain et même à travers la fumée. Une première en France.

 

La caméra capture des images. Comment sont-elles traitées ?

Les images sont traitées directement à bord et transmises grâce à des liaisons numériques. Une personne est spécialement chargée du traitement. L’avion compte trois personnes, dont un opérateur chargé  de choisir les images exploitables, qu’il doit ensuite envoyer à la cellule d’intervention au sol. Les zones incandescentes sont repérées par des points rouges. Le choix des clichés et la transmission ne doit prendre que quelques minutes.

 

Pourquoi ce dispositif n’est opérationnel que dans les Pyrénées Orientales ?

L’installation de la caméra infrarouge nécessite l’aménagement de l’appareil. Dans le cas de l’avion des Pyrénées Orientales, une trappe a dû être installée pour la fixer. Or, cela a été possible car l’appareil appartient au SDIS 66. Il faut savoir que dans l’aéronautique, la moindre modification de l’appareil demande une certification et donc beaucoup de temps.

 

Finalement le dispositif n’est que très peu exploitable ?

La contrainte du dispositif est la nécessité est l’aménagement de l’appareil, requis pour l’installation de la caméra infrarouge. Nous développons tout de même partiellement le dispositif, dans l’Aude et le Lot.

 

C’est-à-dire ?

Le département de l’Aude est équipé des installations au sol, permettant de recevoir les images numériques des zones incandescentes, transmises par l’avion des Pyrénées Orientales. En cas de besoin, les pompiers audois peuvent recevoir l’aide leurs voisins. Le département du Lot, lui, est équipé d’un système de prise de vue, qui ne nécessite pas d’aménagement de l’appareil.

 

Combien coûte ce système ?

LiveFire, coûte dans sa totalité, 63 000 euros. Cette somme est dérisoire comparée aux 300 000 euros utilisés pour deux mois par les pompiers marseillais. Nous économisons car nous n’utilisons pas la vidéo. D’après nous, les pompiers n’en ont pas besoin.

 

 

 

>> Actualisation le 25 juillet 2012

 

Pompiers catalans :  « Les images apportent une preuve des besoins matériels et humains nécessaires »

Les importants feux en Catalogne sont aujourd’hui enfin en passe d’être maitrisés. Le dispositif LiveFire a été utilisé pour la première fois, lors de ces évènements. Un système « qui n’a pas déçu » les pompiers des Pyrénées-Orientales, d’après le commandant Pascal Taba, responsable du service Prévention au SDIS 66. L’aide apportée par le système a été « indéniable ». « Nous avons d’ailleurs mis à la disposition de nos homologues catalans notre appareil et nos hommes, explique le commandant. Ils se sont donc rendus en Espagne pour prendre des clichés et les transmettre aux pompiers espagnols ».

Mais il relativise : « ce système ne change rien sur les tactiques d’intervention. Le feu a été maitrisé grâce aux moyens humains et matériels mis à notre disposition ». Environ 430 pompiers sont intervenus sur ces incendies. Le système LiveFire permet « d’optimiser l’intervention des hommes au sol » précise le commandant Pascal Taba. « Les photos permettent à la cellule de commandement au sol de renforcer l’intervention des pompiers sur des zones incandescentes et de réduire les effectifs aux endroits où les besoins diminuent ».

 

Informer les autorités

Pour ce pompier, présent au Perthus jusqu’à hier, « les images capturées apportent une preuve supplémentaire des besoins matériels et humains nécessaires. Elles justifient nos demandes d’aide extérieure aux autorités ». Le dispositif est également utilisé pour « transmettre des renseignements précis aux autorités, en particulier au préfet sur l’évolution de la situation ».

 

Mots-clés : feu, pompiers, système embarqué

8 RÉACTIONS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Exprimez-vous !

* Champs à renseigner obligatoirement

Note : nous économisons avant tout grâce à une démarche pragmatique visant à répondre d'abord aux besoins exprimés, plutôt que d'opter pour une débauche de technologies. La vidéo ne s'est effectivement pas avérée pertinente dans les Pyrénées Orientales, mais peut tout à fait être intégrée à la solution LiveFire, toujours à moindre coût.

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Est-ce qu'ITolosa pourrait fournir une capture d'écran de leur dispositif de surveillance pendant les feux en Catalogne?

RépondreWrong usage of print_flagging_link(). Signaler un abus

Vidéo trouvé sur leur site: http://projets.itolosa.fr/2010/3d/livefire/video?C=N%253bO=A

Blogs

Derniers Posts
Liste des Blogs